Super-héroines

Éditeur TRIPTYQUE
Paru le
Papier ISBN: 9782898010538
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782898010545
Pour obtenir la disponibilité d'un produit, contactez-nous. Si le ou les livres commandés sont en inventaire, la commande sera traitée entre 1-4 jours. Si les livres ne sont pas en inventaire, votre libraire vous confirmera rapidement la durée du traitement prévue.

Trois superhéroïnes se rencontrent dans un petit café malfamé de Vienne. Chaque samedi, elles discutent de leur sujet favori : comment utiliser à bon escient leurs superpouvoirs - la foudre et l'extermination - pour améliorer la vie de leurs proches, celle des pauvres et des laissés-pour-compte. Les trois héroïnes, immigrantes, sont extrêmement conscientes de leur statut d'étrangères. Et malgré leurs pouvoirs, elles doivent composer avec les problèmes de la vie quotidienne : emplois sous-payés, santé précaire et, par-dessus tout, leurs origines culturelles. Car il n'est jamais possible pour les trois protagonistes de se sentir chez elles, ni d'être acceptées dans la société : elles sont coincées. Avec Superhéroïnes, Barbi Markovic nous offre une véritable oeuvre littéraire de la pop culture contemporaine : critique douce-amère de la société de surconsommation et ode à la vie urbaine jusque dans ses côtés les plus tristes. L'écriture de Markovic est dynamique et rapide, tandis que son humour est noir, grinçant, ironique, voire dystopique. Superhéroïnes est une fiction urbaine à la forme éclatée, rythmée par des chapitres courts divisés en épisodes et une narration interrompue par des slogans publicitaires et des changements de lieux : on se déplace ainsi à Vienne, Belgrade, Berlin. Une histoire aux propos universels qui rendent compte d'une société que nous connaissons toutes et tous.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Philippe Fortin, librairie Marie-Laura

    Dans une ambiance plutôt glauque et très « bloc de l’Est », trois femmes se réunissent dans un café de Vienne pour discuter des prochains escients, bons ou mauvais, auxquels consacrer leurs pouvoirs, soit la foudre et l’extermination. Magie vengeresse, amitiés calculées, survivance malaisée… le cadre dans lequel évoluent Direktorka, Mascha et la narratrice est aussi morose que toxique. Mystérieusement intrigant, bizarrement excitant et joyeusement nihiliste, ce roman très particulier laisse un goût acidulé au fond de la tête. Une pépite de strass plongée dans l’acide chlorhydrique, dans une traduction formidable de Catherine Lemieux, à qui nous devons déjà Une affection rare. Étonnant.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres